25 mars 2019

Comment limiter le cyberharcèlement ?

limiter-cyberharcèlement
Pour nos générations hyperconnectées, on a tendance à minimiser les côtés néfastes du web. Pourtant, nous avons tous déjà été victime ou témoin de cyberharcèlement : un commentaire déplacé ou encore un faux compte qui vole l'identité de votre blogueuse préférée... Il ne faut pas minimiser les faits, car le harcèlement en ligne est un délit ! Alors, comment limiter le cyberharcèlement ?


J'ai eu l'envie d'écrire cet article suite à l'article "Comment se prémunir contre le harcèlement en ligne" publié sur le blog La Minute d'Emy.

J'avais déjà écrit sur le même thème dans l'article : 5 conseils pour soigner sa vie numérique mais sans rentrer dans les détails.

Note : Les différents termes utilisés proviennent de recherches que j'ai pu effectuer, n'hésitez pas à compléter en commentaires si une information est erronée.


Le cyberharcèlement, c'est quoi ? 


Le cyberharcèlement correspond à toutes les formes de harcèlement qui passent par les nouvelles technologies et plus spécifiquement les réseaux sociaux.  

Les caractéristiques du cyberharcèlement sont : l'anonymat des auteurs ; une distance avec la victime possible par Internet qui implique un manque d'empathie et donc une banalisation de la violence ; des éléments présumés à caractère permanent et surtout facilement partageables.

Le cyberharcèlement peut prendre différentes formes :
- flaming ou lance-flammes : c'est l'échange de messages violents et d'insultes
- harcèlement : ce qui le différencie du flaming, c'est le côté répétitif de l'action
- le dénigrement : nuire à la réputation d'une personne via des commentaires ou en propageant des rumeurs
- l'imitation : usurper l'identité de quelqu'un 
- le lynchage vidéo : filmer un lynchage dans le seul but de partager la vidéo
- outing ou doxxing : c'est la publication de documents ou d'informations personnelles publiés sans l'autorisation de la personne concernée
- l'exclusion : exclure volontairement une personne d'une conversation, d'un forum ou d'un jeu en ligne

Comment se prémunir et limiter le cyberharcèlement ? 


- Faire le tri de ses abonnements : pour prémunir du cyberharcèlement, je pense qu'il est important de trier ses abonnements. À quoi cela sert-il de rester abonné à une personne dont le contenu ne nous plaît pas ou plus ? Pourquoi perdre son temps à regarder une vidéo / une story qui ne nous intéresse pas ? Sommes-nous obligés de donner notre avis à chaque fois que quelque chose nous déplaît ?
Cela arrive d'avoir des centres d'intérêt qui évoluent et de ne plus se reconnaître dans le contenu "d'un influenceur". Dans ce cas-là, se désabonner sera à la fois mieux pour soi-même, pour ne plus perdre son temps, ni risquer de s'énerver et de poster un commentaire haineux, et pour "l'influenceur" qui créera du contenu pour une cible qualifiée.

- Réfléchir avant de poster« Ne fais pas aux autres ce que tu ne voudrais pas qu'on te fasse », sur Internet, j'ai l'impression qu'on a tendance à oublier cette phrase. Être derrière un écran ne signifie pas que nos actes ne sont pas réels. Nos mots blessent tout autant et nos contenus visuels sont partageables et surtout ancrés sur Internet.
Sur le moment, vous avez envie de partager un contenu que vous trouvez drôle, qui vous a interpellé, qui vous mets en valeur... Mais dans quelques années, est-ce que vous le regretterez ? Demandez-vous à quoi penseraient vos parents en regardant cela ? Votre employeur ? Si c'était une personne que vous connaissiez ?

Pensez aussi que les personnalités publiques ont des badges d'authenticité pour leurs comptes, faites attention avant de participer à des concours ou d'envoyer des messages. 

- Gérer les paramètres de confidentialité et de modération : cela ne vous viendrait jamais à l'idée de vous balader dans la rue avec un t-shirt où est inscrit votre prénom, votre nom, la pire photo de vous, votre adresse, votre n° de téléphone ou votre n° de carte bancaire... Il ne faut pas oublier que sur Internet tout le monde a accès à votre profil d'où l'importance de préserver vos données personnelles. On peut choisir de masquer des informations, de privilégier un pseudo, de limiter la visibilité de notre contenu à une catégorie de personnes, de changer régulièrement de mot de passe...

- Signaler les comportements déviants : dès que vous voyez un contenu inapproprié, il faut le signaler, premièrement à la plateforme sur laquelle vous l'avez vu et deuxièmement, il faut en parler à des personnes en lesquelles vous avez confiance pour qu'à leurs tours, elles dénoncent les faits et ainsi pousser les administrateurs à agir au plus vite. 

- Conserver des preuves : il ne faut pas hésiter à faire des captures d'écran lorsqu'on est victime de cyberharcèlement. Toutefois, ces documents étant jugés facilement falsifiables, il ne faut pas hésiter à faire appel à un huissier pour enregistrer des preuves dans le cas d'une poursuite judiciaire.

- Ne pas répondre aux harceleurs : de façon à ne pas amplifier la situation, il ne faut pas répondre aux harceleurs ou comme dit cette expression "Don't feed the troll". Il ne faut pas que vos propos se retournent contre vous et soient utilisés de façon à vous dénigrer davantage. Il est préférable d'ignorer et de bloquer ces personnes. 

- En parler autour de soi : le cyberharcèlement comme le harcèlement est punit par la loi. Si on en est victime ou témoin, il faut en parler à son entourage ou des personnes compétentes qui sauront trouver une solution =>  https://www.netecoute.fr est le site de référence sur le sujet.

Limiter le cyberharcèlement

Estelle

SHARE:

4 commentaires

  1. Merci pour cet article. Je travaille dans un collège cette année et c'est un vrai fléau. J'ai appris qu'on ne peut pas toujours intervenir, malheureusement... Mais du coup j'essaie de prévenir plutôt que de guérir en essayant de sensibiliser les enfants :/
    Encore merci d'en parler ^^
    A bientôt !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense effectivement qu'il faudrait en parler davantage dans les établissements scolaires. Bravo à toi pour le faire.
      à bientôt !

      Supprimer
  2. Le cyber harcèlement est effectivement un vrai fléaux puisqu'il ne s'arrête jamais, il n'a pas de frontière. Il nous poursuit jusque dans notre lit... Un super article qui va de pairs avec le mien (si tu veux me donner ton avis pointu): https://la-parenthese-psy.com/famille/harcelement-scolaire-et-prise-en-charge/

    RépondreSupprimer

© Black Pivoine
Blogger Designs by pipdig