J'attends encore ma lettre pour Poudlard...

7 févr. 2018

Harry Potter Black Pivoine

Il y a 20 ans, le premier tome de la saga Harry Potter sortait en librairie. Aujourd'hui, après des millions de livres vendus, des milliers de pages tournées, huit films, la magie vibre toujours. Je crois que pour ma génération, celle qui a grandi avec Harry, cette histoire est ancrée dans notre ADN. Je voulais revenir sur ce phénomène et t'expliquer comment ces 7 livres ont changé ma vie. Alors oui, comme tous les Potterhead, j'attends encore ma lettre pour Poudlard... 
.

 
D
epuis que j'ai l'âge de 11 ans, je me suis mise à scruter par la fenêtre dans l'espoir d'apercevoir un hibou, une enveloppe blanche dans le bec, me félicitant pour mon admission à Poudlard, l'école de sorcellerie. Évidemment, cela n'est jamais arrivé (oui, parce que j'habite en France donc je devrais être admise à Beauxbâtons mais, passons). Ça ne m'empêche pas quand je vois un chat gris me regarder de trop près de soupçonner le professeur Mcgonagall de me surveiller.

Toutefois, mon histoire avec Harry Potter commence un peu plus tôt, alors que j'étais âgée de 8 ans. À la télévision, il commençait à parler de ce livre jeunesse que tous les enfants adoraient et qui sortirait prochainement au cinéma. C'est ma mère qui m'a offert le tome 1, que j'avais terminé avant de voir le film. Je me rappelle que c'est au mois de Décembre, comme un cadeau de Noël un peu en avance, que nous sommes allés voir Harry Potter à l'École des Sorciers. Je me souviens que je chuchotais à l'oreille de ma petite sœur : "Tu vas voir, il va se passer ça !" "Et là, il faire ça !", c'était mon premier film dont j'avais d'abord lu le livre avant de le voir en live. J'ai connu cette impression étrange comme un sentiment de fierté en rencontrant mes personnages préférés et une pointe de déception face aux changements auxquels je ne m'attendais pas, tout simplement parce que j'aurais aimé que chaque détail du livre soit retranscrit.


Les tomes 2 et 3 étaient déjà publiés, aussitôt en ma possession, je les avais dévorés en patientant une nouvelle publication. À cette époque, les livres et les films s'enchaînaient, il y avait toujours du suspens et des questions sur la fin de l'histoire. J'étais trop jeune pour m'y rendre, mais, je me souviens qu'à l'époque, les librairies ouvraient à minuit pour permettre à des privilégiés de se procurer le dernier tome. Puis, le dernier ouvrage est sorti... Il y avait le doute, à cause de la prophétie, que Harry puisse mourir, mais cela semblait impossible. Dès mon achat, je me suis autospoilée, en lisant les dernières pages pour m'assurer que tout allait bien. Puis, en refermant la 4ème de couverture, c'était un peu comme si je disais au revoir à une partie de mon enfance.

Oui, j'ai grandi avec Harry Potter. Avec ses problèmes d'adolescent, sa vie d'écolier, ses querelles amicales, ses histoires d'amour, ses doutes, son rapport avec la mort et la vie, son regard changeant sur les adultes qui l'entourent... Évidemment, il y avait bien plus que ça, because You're a wizard Harry !



La dimension fantastique de l'histoire, c'est ça qui fait tout son succès. Ce monde semblable au nôtre qui à l'air si facile d'accès et dans lequel tout est possible. Cette magie qui nous fait oublier nos problèmes et notre quotidien morose. J.K Rowling a inventé un univers complet à la base de mythologie et de ses références personnelles. Ce qu'elle a vécu, son parcours, est tout aussi inspirant.

Au-delà de tout ça, J.K Rowling m'a donné le goût de la lecture, et même de l'écriture. Sans le savoir, en publiant son premier roman, elle a réalisé son rêve et l'a partagé avec des millions de personnes, leur permettant de rêver à leur tour.

Même si je ne reçois jamais ma lettre pour Poudlard, je connais des formules magiques, je représente une maison et ses valeurs #TeamSerdaigle, je cite les répliques des films par cœur sans me lasser de les regarder, je me fais des marathons lecture dès que je le peux, je collectionne des objets dérivés, je fais partie de cette génération Harry Potter et j'en suis fière !

Et toi, tu attends ta lettre pour Poudlard ?

Estelle BP

 

4 commentaires :

  1. Oui j'ai aussi attendu (longtemps) ma lettre pour Poudlard (Gryffondor, j'en suis sure ^^), mais malheureusement je n'ai rien reçu... mais, comme toi, j'ai grandit avec Harry Potter, j'ai tellement adoré découvrir les aventures de Harry Potter... Par contre, j'ai vraiment détesté les films...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Difficile d'accepter d'être des Moldus...
      Je perçois les films comme une extension des livres mais en aucun cas, on ne peut se contenter des films !

      Supprimer
  2. J'attends moi aussi ma lettre... Mais je ne perds pas espoir ahah !

    RépondreSupprimer